Revenus d'affiliation

Les différents modèles de revenus en marketing d'affiliation

12
July
2023

Le marketing d'affiliation consiste à recevoir une rémunération pour avoir envoyé un internaute vers un site partenaire sur lequel il effectuera une action : achat sur un site marchand, inscription à une newsletter, souscription à un abonnement, etc.

Le principe est simple : un site affilié affiche des publicités ou des liens vers le site d'un annonceur, et lorsqu'un utilisateur clique sur l'un de ces éléments et effectue une action sur le site en question, celui-ci verse une commission à l'affilié.

C'est un accord gagnant-gagnant où chacun trouve son avantage.

Les différents modèles de revenus en affiliation : présentation

Il existe différents modèles de revenus en affiliation : le coût par action (CPA), le coût par lead (CPL), le coût par clic (CPC), l'optin (SOI ou DOI) ou le coût par installation (CPI). Chacun de ces modèles donne droit à différents types de rémunération, avec leurs propres modalités de validation.

Le coût par action (CPA) : L'affilié reçoit une commission lorsque l'utilisateur effectue l'action souhaitée, généralement une vente sur un site marchand. La rémunération consiste souvent en une commission variable, c'est-à-dire un pourcentage de la vente réalisée. Dans certains cas, pour des produits sous abonnement, l'annonceur peut décider de verser une commission pour chaque mensualité de l'abonnement.

Voici quelques exemples de rémunération :

  • Pour de la high-tech, les pourcentages de commission sont généralement faibles, entre 1% et 5%.
  • Pour des produits pour animaux, les pourcentages peuvent être plus élevés, allant de 8% à 12%.
  • Dans le cas de produits dématérialisés, certains annonceurs proposent des commissions pouvant atteindre 75%.
Programme d'affiliation Cdiscount
La page dédiée au recrutement d’affiliés sur le site Cdiscount

Le coût par lead (CPL) est un modèle où l'affilié reçoit une commission fixe lorsque l'utilisateur fournit ses coordonnées, comme en remplissant un formulaire. Pour une ouverture de compte bancaire par exemple, les commissions peuvent aller de quelques dizaines d'euros à plus de 50€ pour des leads investisseurs, voire dépasser 100€ pour des leads B2B.

Le coût par clic (CPC) est un modèle où l'affilié reçoit une commission fixe, généralement quelques centimes, chaque fois qu'un internaute clique sur un lien qui renvoie vers le site de l'annonceur. Ce modèle est très répandu chez les comparateurs de prix, mais moins fréquent en affiliation en raison du risque pour l'annonceur de payer avant de pouvoir évaluer la qualité du trafic. Il est plus adapté aux campagnes de référencement payant (SEM) et nécessite un suivi intensif de la part de l'annonceur qui, après avoir acheté des échantillons de clics, doit les analyser pour savoir s'il souhaite réinvestir. En fonction des catégories de produits, le prix du clic peut être très variable, allant de 0,05€ à 0,30€ pour les catégories les plus rentables.

Les optins (SOI ou single opt-in et DOI ou double opt-in) et le coût par installation (CPI) sont deux modèles où la commission est fixe :

  • Dans le cas du SOI, l'internaute s'inscrit en laissant son adresse e-mail ou en remplissant un formulaire.
  • Pour le DOI, l'annonceur souhaite vérifier que l'inscrit est bien celui qu'il prétend être : après son inscription, la personne doit valider le processus, le plus souvent en cliquant sur un lien reçu par e-mail. Ce modèle est répandu dans les abonnements aux newsletters ou pour les jeux en ligne (browser games).
  • Le coût par installation (CPI) est un modèle dérivé de l'optin. Pour valider les commissions, l'utilisateur doit non seulement installer un logiciel ou une app, mais aussi la lancer (mécanique de double opt-in).

En moyenne, pour des inscriptions, les modèles peuvent vous faire gagner entre 0,10€ et 5€ pour du double opt-in.

💡 Il est important de prendre en compte les zones géographiques pour l'opt-in et le CPI, car les rémunérations varient en fonction des pays, mais les frontières connues ne sont pas appliquées telles quelles sur Internet. Par exemple, pour la France, les inscriptions de l'outre-mer sont souvent moins bien rémunérées, et certains pays ne sont tout simplement pas rétribués.

Il existe également des modèles hybrides, que les annonceurs proposent pour motiver les affiliés. Par exemple, pour un jeu de rôle en ligne, un annonceur peut proposer à la fois de l'opt-in et du coût par action (CPA). Vous toucherez donc un montant fixe lorsqu'un joueur s'inscrit, ainsi que lorsque le joueur achète du contenu de jeu payant.

Enfin, sachez que les modèles de rémunération sont choisis par les annonceurs et correspondent le plus souvent à un secteur d'activité :

  • coût par action (CPA) et coût par clic (CPC) dans le e-commerce
  • coût par lead (CPL) dans les banques, assurances et le B2B
  • opt-in pour les newsletters et les jeux en ligne
  • coût par installation (CPI) pour pour l’installation de logiciels et applications

Dans la plupart des cas, les modèles ne sont pas discutables avec les annonceurs, à moins d’être un affilié important. (voir notre article sur la stratégie commerciale à mettre en place quand on se lance dans l'affiliation)

Pourquoi ces différents modèles de rémunération ?

Les modèles de rémunération sont pensés en fonction de l'avancement du prospect dans le tunnel de conversion de l'annonceur :

  1. Lorsque l'annonceur rémunère au coût par clic (CPC), le visiteur est au début de son tunnel de conversion, vous êtes payé pour faire ouvrir une page du site de l'annonceur.
  2. Au coût par lead (CPL), l'utilisateur effectue une action sur le site de l'annonceur. Cependant rien n'est encore fait, car l'annonceur doit recontacter le prospect pour transformer la vente.
  3. Avec l'opt-in, également, il y a une action du visiteur qui s'inscrit (que ce soit au simple opt-in ou au double opt-in), mais celui-ci est déjà en partie acquis pour l'annonceur.
  4. Avec le coût par action (CPA), enfin, le visiteur a acheté, l'annonceur n'a plus rien à faire, il a fait une vente grâce à vous et potentiellement acquis un nouveau client. Il ne lui reste plus qu'à le fidéliser.
💡 La plupart des annonceurs qui travaillent au coût par clic (CPC), au coût par lead (CPL), au coût par installation (CPI) et à l'opt-in exercent une surveillance accrue du trafic. Contrairement au coût par action (CPA), ils ont déjà payé alors qu'ils n'ont pas encore encaissé d'argent de la part du visiteur. Ils vous paient donc contre une promesse de clientèle et si la qualité du trafic n'est pas au rendez-vous, les annonceurs n'hésiteront pas à arrêter le partenariat.
Tunnel de conversion
Position des modèles de rémunération en fonction de l’avancement du prospect dans le tunnel de conversion.

Avantages & inconvénients de chaque modèle de revenus

Les différents modèles de revenus du marketing d'affiliation ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Au CPA :

👍 Il n'est pas nécessaire de générer beaucoup de trafic pour gagner des commissions
👍 Avec du volume, la dépose de cookie génère des ventes additionnelles

👎 Vous devez générer un trafic de qualité pour convertir
👎 Vous êtes dépendant du tunnel de conversion de l’annonceur

Au CPL :

👍 Commission fixe plus élevée que le CPA
👍 Vous n'avez pas besoin de générer beaucoup de trafic pour gagner des commissions

👎 Vous devez générer un trafic de qualité pour convertir
👎 Si la personne convertit, vous avez déjà touché une commission

Au CPC :

👍 Vous n'avez pas besoin de convertir pour gagner des commissions

👎 Vous devez générer beaucoup de trafic
👎 La qualité du trafic est importante pour pérenniser les relations avec l'annonceur
👎 Vous ne toucherez que quelques centimes quel que soit le montant des achats

A l’Opt-in et au CPI :

👍 Les actions demandées sont souvent non engageantes pour l’utilisateur

👎 Vous devez générer un trafic de qualité pour convertir
👎 Il est nécessaire de faire du volume pour générer des revenus plus importants

📌
Points clés à retenir
  • Chaque modèle de rémunération a ses propres avantages et inconvénients.
  • Les différents modèles de rémunération sont souvent liés à un secteur d'activité.
  • Les annonceurs vous rémunèrent en fonction du risque qu'ils prennent.
  • Conclusion

    Le modèle de rémunération dépend de la thématique de vos contenus. Dans le cas des modèles nécessitant du volume, il peut être nécessaire de faire des investissements humains plus importants, à moins de trouver une thématique en plein essor. Selon la taille de votre équipe, il peut donc être avantageux de se diriger vers des thématiques moins exigeantes.

    À propos de l'auteur
    Vincent Alzieu
    Directeur général

    Après avoir dirigé avec succès plusieurs entreprises du monde de la tech (Les Numériques, Doctissimo, Au Féminin...), Vincent Alzieu a rejoint Affilizz en tant que late co-founder en 2022 afin d'apporter son expérience des médias et de l'affiliation.‍

    Articles les plus récents

    Revenus d'affiliation
    Le top 10 des acteurs de l’affiliation
    July 12, 2023
    Optimiser son contenu
    Optimiser les CTA en affiliation
    July 12, 2023
    Revenus d'affiliation
    Quel est le meilleur programme d’affiliation ?
    July 12, 2023
    Restez au courant des dernières actualités !
    Thank you! Your submission has been received!
    Oops! Something went wrong while submitting the form.
    *En cliquant sur "Je m'inscris", vous acceptez que Affilizz vous envoie ses newsletters personnalisées et mesure vos interactions avec celles-ci.